Le CEP, le dispositif accessible à tous !

Le CEP ou (Conseil en évolution professionnelle) est un dispositif gratuit visant les actifs. Que vous soyez salarié, jeune de moins de 26 ans, handicapé ou demandeur d’emploi, vous pouvez bénéficier de cette aide. L’objectif du CEP est de vous aider à faire le point sur votre situation professionnelle, élaborer, formaliser et mettre en place un dispositif d’évolution professionnelle.

Le CEP, un dispositif gratuit et ouvert à tous

En plus de vous conseiller sur votre évolution professionnelle, le CEP vise aussi l’insertion, le développement des compétences, la certification professionnelle, la mobilité interne/externe, la reconversion professionnelle, etc… Le conseiller vous donne tous les outils pour vous aider dans vos démarches.

Cette aide vous ouvre un large panel et vous permet d’y voir plus clair si vous êtes perdu concernant votre carrière professionnelle. Le conseiller en évolution professionnelle vous expliquera et présentera une liste d’outils pour vous aider à faire diverses actions dans votre vie professionnelle.

Le CEP est disponible tout au long de votre vie active. À la suite de ce dispositif, vous améliorerez votre capacité à faire vos propres choix, à évoluer grâce à l’acquisition de nouvelles aptitudes, à développer des compétences et à accéder à des qualifications professionnelles.


À quel moment je peux bénéficier du CEP ?

Il n’y a pas vraiment de moment propice pour commencer le CEP. Il faut tout de même savoir qu’il y a certaines étapes dans notre vie qui vont jouer et nous allons entreprendre des actions concernant notre vie professionnelle :



- En période de transition professionnelle.
- Le retour d’un congé de longue durée (Congé parental, congé sabbatique, etc.)
- En cas de difficulté à évoluer dans l’entreprise.
- En amont d’un projet démission-reconversion.
- Dans le cadre d’une création ou reprise d’entreprise.


Votre employeur n’est pas obligé d’autoriser votre absence pour bénéficier du CEP. Vous pourrez donc en profiter en dehors de votre temps de travail, sur votre temps libre.


À quoi ça sert le conseil en évolution professionnelle ?

Le CEP se divise en deux niveaux et permet dans un premier temps d’écouter, de prendre du recul et d’appuyer sur sa situation professionnelle.

Le premier niveau de conseil est un accueil individualisé et adapté aux besoins de la personne et l’analyse partagée de la situation. Différentes actions seront réalisées dans ce niveau :



- Exprimer sa demande et clarifier son besoin.
- Accéder à une information personnalisée et pertinente.
- Élaborer une stratégie d’évolution lui permettant de construire ou de définir son projet professionnel.
- Vérifier la faisabilité et la pertinence et son projet au regard de sa situation, son environnement professionnel, les besoins des territoires et les tendances socio-économiques.
- Identifier, le cas échéant, les compétences ou les qualifications acquises, à développer ou à apprendre.
- Identifier les ressources et les appuis favorisant la mise en œuvre de son projet.
- Formaliser sa stratégie d’évolution.
- Être soutenu tout au long de la mise en œuvre de sa stratégie.


À la fin du CEP de niveau 1, un document de synthèse vous est remis et récapitule vos objectifs, votre projet professionnel et le déroulé de la mise en œuvre. Si vous avez tout ce que vous voulez, vous n’êtes pas obligé de continuer sur le deuxième niveau. Celui-ci est davantage concret et approfondi.

Dans le deuxième niveau, le conseiller va vous éclairer, vous accompagner dans le projet et vous aiguiller sur comment le réaliser.

Dans ce niveau, vous allez définir un plan d’action comprenant les étapes et les objectifs intermédiaires pour la réalisation de votre projet d’évolution professionnelle, les différentes actions à conduire pour chacune de ces étapes. D’autres éléments doivent apparaître dans ce plan d’action :



- Dispositifs et prestations à mobiliser, notamment le recours à des prestations complémentaires.
- Démarches personnelles à effectuer, l’appui méthodologique qu’elles nécessitent.
- Le plan de financement.
- Le calendrier prévisionnel.
- Être accompagné dans le recours aux prestations complémentaires, ressources, financements, dispositifs et expertises complémentaires utiles à votre parcours.


Quelles sont les démarches pour réaliser un CEP ?

Selon votre profil, vous devez vous adresser à un organisme précis. Pour les demandeurs d’emploi, la demande devra s’effectuer auprès d’un conseiller Pôle Emploi. En ce qui concerne les salariés, travailleurs indépendants, les libéraux et artisans, il faudra se rapprocher des opérateurs régionaux mandatés par France Compétences (N’hésitez pas à vous renseigner sur Mon Compte Formation. L’Apec est l’organisme destiné aux cadres. Si vous êtes un jeune, vous pouvez vous adresser à la mission locale proche de chez vous. Enfin, pour les personnes en situation de handicap, vous avez Capemploi qui vous aidera dans vos démarches.


Quelle est la différence entre le CEP et le bilan de compétences ?

Le bilan de compétences peut apparaître dans le plan de développement des compétences lancé par votre employeur. Dans ce cas, votre employeur saura que vous réalisez un bilan alors qu’il n’est pas obligé pour le CEP. Le CEP est gratuit comparé au bilan de compétences, qui lui est payant (même si vous pouvez le financer avec votre CPF). Le bilan de compétences est limité à 24h alors qu’il n’y a pas de limite de temps pour le CEP. Il n’existe pas de CEP type et ils sont tous différents en fonction de la personne en face.


Le petit mot de la fin

Le CEP est un dispositif bien utile quand vous avez besoin d’être éclairé dans votre vie professionnelle. Si vous avez besoin de plus d’informations sur le dispositif, Mon Compte Formation vous explique en quoi cela consiste et vous aide à faire les démarches pour en bénéficier.