Nos différents moyens de financement

Payer une formation de sa poche, ce n’est pas toujours facile. C’est pour cela que Gest’up propose différentes méthodes pour financer votre formation. L’argent ne doit pas être un frein à votre reconversion professionnelle !

Le paiement en une fois :

Si vous payez votre formation comptant, vous bénéficierez d’une remise de 5%. Cette réduction permet de vous faire économiser entre 200€ et 400€ selon le coût de votre formation.

Payez en 3, 4 ou 5 fois :

S’il n’est pas possible pour vous de payer en une seule fois, vous pouvez étaler vos remboursements en 3, 4 ou 5 fois selon vos possibilités.

Le microcrédit :

Vous pouvez éventuellement réaliser un microcrédit avec notre partenaire bancaire. Vous avez la possibilité d’emprunter jusqu’à 3000€ pour financer votre formation et 2000€ supplémentaire si vous souhaitez investir dans du matériel informatique. Le taux de ce microcrédit est à 2% et remboursable sur 36 mois. Pour cet emprunt, il n’y a aucun frais de dossier et pas besoin d’avoir de garant. Votre remboursement s’élève à 90€ par mois sur 36 mois et vous pouvez décaler l’échéancier 6 mois après avoir contracté le crédit.
Pour plus d’informations, contactez votre Maison de la solidarité, votre Maison de quartier la plus proche ou le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale).

L’ADIE :

La formation peut être également financée par l’ADIE (Association pour le Droit à l’Initiative Économique). L’ADIE vous prête jusqu’à 5000€ avec un taux à 7,5% et vous avez besoin d’un garant. Ce microcrédit est remboursable sur 36 mois maximum.

CPF/AIF :

Afin de compenser le financement de votre formation, vous pouvez utiliser votre CPF et/ou votre AIF.

CPF :

Le Compte Personnel de Formation vous permet d’acquérir tout au long de votre parcours professionnel des droits sur la formation. Grâce au CPF, vous pouvez financer une partie de votre formation. Pour découvrir de combien vous disposez, connectez-vous sur le site ou l’application Mon compte formation.
https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-prive/html/#/

AIF :

L’Aide Individuelle à la Formation offre aux demandeurs d’emploi un soutien financier pour ceux qui souhaitent se reconvertir. Les formulaires de demande d’AIF sont disponibles dans les agences pôle emploi. Renseignez-vous auprès de votre conseiller pôle emploi auparavant.

Chèque pass formation :

Le chèque pass formation est une aide de la région pour vous aider à financer votre formation. Cependant, il y a plusieurs critères qui entrent en jeu. Pour pouvoir y bénéficier, vous devez être âgé d’au moins 18 ans, être à la recherche d’un emploi ou être en temps partie ou en contrat aidé et avoir un cpf égal ou supérieur à 500€. Le montant maximum de ce chèque est de 5000€ et l’entrée en formation doit s’effectuer le 31 décembre de l’année en cours.

CPF de transition professionnelle :

Le CPF Transition permet à tout salarié de suivre une formation afin de pouvoir se reconvertir à la suite. Ce dispositif remplace le CIF (Congé Individuelle à la Formation) depuis le 1er janvier 2019. Afin de bénéficier au CPF de transition, vous devez justifier une ancienneté dans le monde du travail d’au moins 24 mois dont 12 mois dans la même entreprise. La demande de CPF se fait auprès du Fongecif de votre région. Après cette demande, vous devrez construire un dossier sur le métier qui vous plaît et prouver qu’il y a du travail dans votre bassin ainsi que votre motivation.

La POEI :

La Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuelle, mise en place par Pôle Emploi, permet de suivre une formation pour acquérir les compétences nécessaires pour une entreprise, en lien avec l’Opérateur de Compétences (OPCO). L’opérateur prend en charge 400 heures de formation au maximum, à temps plein ou à temps partiel.

L’alternance en contrat de professionnalisation ou d’apprentissage :

L’alternance en contrat de professionnalisation ou contrat d’apprentissage est une alternative dans le financement de votre formation. Le contrat en alternance est un contrat de travail ponctué par l’alternance entre des périodes de travail et des périodes de formation en milieu professionnel.

Contrat de professionnalisation :

Le contrat de professionnalisation concerne les 16-26 ans (et plus si vous êtes demandeur d’emploi). Ce contrat est inscrit dans le cadre de la formation professionnelle continue, c’est-à-dire que votre formation vise à acquérir de nouvelles compétences durant votre vie active afin de sécuriser ou d’optimiser les parcours professionnels. Ce contrat s’ouvre de plus en plus dans la préparation d’un diplôme ou d’un titre. Votre contrat peut durer entre 6 mois minimum et 12 mois maximum (24 mois dans certains cas).

La rémunération dépend à la fois de votre niveau d’étude mais aussi de votre âge. Votre revenu peut varier entre 55% et 100% du SMIC.

- 


Contrat d’apprentissage :

Le contrat d’apprentissage concerne les personnes entre 16 et 29 ans révolus (ou plus si vous avez un projet de création d’entreprise ou si vous êtes handicapés). Contrairement au contrat de professionnalisation, celui-ci s’inscrit dans une formation initiale. Cet apprentissage vous permet d’avoir un statut étudiant tout en vous préparant à la vie professionnelle. A la fin de votre cursus, vous disposez des compétences nécessaires pour exercer votre métier. La durée du contrat est comprise entre 1 et 3 ans.

La rémunération dépend de votre âge et de votre niveau d’étude. Votre revenu varie entre 27% et 100% du SMIC.

- 


Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous rendre sur le site du gouvernement :
Contrat de professionnalisation : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15478
Contrat d’apprentissage : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2918