Soft skills : les nouvelles compétences visées par les recruteurs

Il y a quelques années, lorsque nous allions à un entretien, les recruteurs se concentraient essentiellement sur des compétences mesurables : les hard skills. Désormais, 70% des recruteurs jugent que les soft skills sont aussi importantes que les hard skills. Mais que signifient ces termes ? La réponse est dans cet article !

Les hard skills : les compétences requises

Les hard skills (ou compétences dures) sont les compétences techniques nécessaires pour occuper un poste dans une entreprise. Ces connaissances, nous les étudions au cours de notre cursus scolaire ou lors de notre formation professionnelle. Nous les complétons également lorsque nous rentrons dans le monde du travail avec notre expérience professionnelle.

Ces compétences sont facilement mesurables et identifiables par les recruteurs. Afin de prouver votre savoir-faire, vous pouvez être amené dans un entretien à répondre à des questions techniques ou faire face à une mise en situation.

Les hard skills étaient auparavant les seules compétences que les recruteurs regardaient pour embaucher. Maintenant, tout cela n’est plus suffisant.


Exemple de hard skills :

- Diplôme, titre professionnel, certificat, etc.
- Parler couramment une langue étrangère
- Connaissance de certains logiciels (Microsoft office, suite adobe, etc.)
- Maîtriser un langage technique (avec des termes compliqués comme dans le médical par exemple)

Les soft skills : les nouvelles compétences recherchées

Les soft skills (ou compétences douces/agiles) se concentrent sur les qualités humaines de chacun d’entre nous. Maîtriser un métier, c’est bien, mais s’intégrer dans son environnement de travail, c’est mieux ! Ces compétences regroupent plusieurs qualités qui sont naturelles et donc nous ne pouvons pas tricher dessus. Elles se basent sur notre caractère, notre comportement avec les autres, notre flexibilité, notre esprit critique, notre empathie… En gros, c’est notre savoir-être.

Contrairement aux hard skills, les soft skills sont plus difficilement mesurables par les recruteurs. Des indicateurs de mesure voient le jour mais cela reste imprécis. Ils sont fondés sur le quotient émotionnel complété avec le quotient intellectuel et ils évaluent la pertinence du candidat.

Cette compétence permet de mieux collaborer les uns des autres et renforce la culture de l’entreprise en améliorant l’organisation agile.


Ce sont des caractéristiques personnelles qui permettent d’interroger de manière efficace et harmonieuse avec d’autres personnes. Ce sont des compétences qui relèvent plus de la personnalité, et qui dépendent plus du cerveau droit que du cerveau gauche (le cerveau gauche est plus analytique alors que le cerveau droit est plus intuitif).

Fabrice MAULEON – Consultant en soft skills.

Top 5 des soft skills les plus demandées en 2020 :

- Créativité
- Persuasion
- Esprit d’équipe
- Adaptabilité
- Intelligence émotionnelle

Les mad skills : les compétences émergentes

Les mad skills (ou compétences folles/incroyables) ressemblent beaucoup aux soft skills mais il y a un élément qui fait que vous sortez du lot. Ces compétences se développent en fonction de vos loisirs, sports ou voyages. Ces hobbies peuvent vous apporter une forte valeur ajoutée à votre cadre de travail et creuser la curiosité de votre recruteur.

Les mad skills sont encore trop peu utilisées par les recruteurs, même si elles commencent petit à petit à se développer. Il n’est pas nécessaire de mettre ces compétences sur votre CV, mais elles peuvent être évoquées lors d’un entretien.


Exemple de mad skills :

- Le yoga prouve votre capacité à rester calme et votre sang-froid dans n’importe quelle situation.
- Les sports extrêmes montrent que vous aimez sortir de votre zone de confort, repousser vos limites. Vous aimez les risques et faites preuve de sang-froid.
- Le volontariat dévoile votre générosité, votre empathie. Le sens moral est très fort dans votre personnalité.

Le petit mot de la fin :

Ces 3 compétences sont assez différentes mais se complètent lorsqu’il s’agit d’un entretien d’embauche. Les connaissances dans un domaine ne sont plus les seules compétences demandées désormais. Les recruteurs se basent énormément (et parfois voire plus) sur vos soft skills que vos hard skills. Les mad skills (bien que nouvelles) apparaissent petit à petit dans les entretiens et peuvent vous apporter une véritable valeur ajoutée par rapport à un autre candidat. C’est ce qui peut faire la différence !

Alors n’hésitez pas à dévoiler votre véritable personnalité !